TOMASIO ALBINONI (1671-1751)

TOMASIO ALBINONI (1671-1751) dans musique mqdefault

H. Von Karajan – Adagio de Albinoni

Imágenes, Parque del Everest – fotografía:José manuel Rosón Jiménez http://www.jomaroson.blogspot.com.
Tomaso Albinoni
Description de l'image Albinoni.jpg.
Données clés
Naissance 8 juin 1671
Venise, Drapeau de la République de Venise République de Venise
Décès 17 janvier 1751 (à 79 ans)
Venise, Drapeau de la République de Venise République de Venise
Activité principale Compositeur, violoniste
Style Musique baroque

modifier Consultez la documentation du modèle

Tomaso Giovanni Albinoni né le 8 juin 16711 à Venise et mort le 17 janvier 1751 également à Venise, est un violoniste et compositeur italien de musique baroque.

Sommaire

Biographie

Les Albinoni venaient de Bergame et sont venus à Venise au début du XVIIe siècle. Antonio Albinoni fit baptiser son fils Tomaso le 14 juin 1671 en l’église San Moisè.

Tomaso Albinoni a été un violoniste et un maître de chant renommé, mais on ignore quelle a été sa formation (certains musicologues avancent le nom de Legrenzi).

Issu d’une famille très aisée de marchands de papier de Venise, Albinoni peut se consacrer à la musique sans crainte de soucis financiers. Il se qualifie lui-même de dilettante veneto. En tant que fils aîné, son père le destine à reprendre les intérêts de l’entreprise familiale. Cependant, après la mort de celui-ci en 1709, Tomaso abandonne la responsabilité de l’entreprise à ses deux frères cadets et se consacre uniquement à la musique, se qualifiant cette fois de musico di violino. Il épouse la cantatrice d’opéras Margherita Raimondi, décédée en 1721. À partir de 1741, dix ans avant sa mort, il n’existe plus aucun document le concernant peut-être à cause d’une maladie.

Bach s’est intéressé à ses compositions, et lui a même emprunté des thèmes musicaux. Il laissait aussi réaliser par ses élèves des partitions d’Albinoni ne contenant que la basse chiffrée.

Œuvres

Article détaillé : Liste des œuvres de Tomaso Albinoni.

Albinoni a composé environ quatre-vingts opéras dont il ne reste pratiquement rien. En effet, près de soixante-dix de ces partitions furent détruites pendant le bombardement de Dresde en février 1945. On sait cependant que ses opéras étaient fréquemment représentés hors d’Italie dans les années 1720, notamment à Munich. Outre une trentaine de cantates, dont une seule a été publiée (Amsterdam vers 1701), c’est son œuvre instrumentale qui nous est parvenue, grâce à une publication imprimée :

  • Op. 1 : 12 Suonate a tre, publiées à Venise en 1694 ;
  • Op. 2 : 6 Sinfonie & 6 concerti a cinque, publiées à Venise en 1700 ;
  • Op. 3 : 12 Balletti a tre, publiés à Venise en 1701 ;
  • Op. 4 : 6 Sonate da chiesa pour violon & B.C., publiées chez Roger à Amsterdam vers 1709 ;
  • Op. 5 : 12 Concerti a cinque (& B.C.), publiés à Venise en 1707 ;
  • Op. 6 : 12 Trattenimenti armonici per camera pour violon, violone et clavecin, publiés à Amsterdam vers 1712 ;
  • Op. 7 : 12 Concerti a cinque pour un violon solo (no 1, 4, 7, 10), deux hautbois (no 2, 5, 8, 11) ou un hautbois solo (no 3, 6, 9, 12) & cordes, publiés à Amsterdam en 1715 ;
  • Op. 8 : 6 Balletti e 6 Sonate a tre, publiés à Amsterdam en 1722 ;
  • Op. 9 : 12 Concerti a cinque pour un violon solo (no 1, 4, 7, 10), un hautbois solo (no 2, 5, 8, 11) ou deux hautbois (no 3, 6, 9, 12) & cordes, publiés à Amsterdam en 1722 ;
  • Op. 10 : 12 Concerti a cinque pour trois violons, alto, violoncelle & B.C., publiés à Amsterdam (? 1735-36).

Ainsi qu’une vingtaine d’autres œuvres sans numéro d’opus, dont la plupart subsistent sous forme de manuscrits.

L’Adagio d’Albinoni, très connu du grand public, est en réalité une œuvre composée en 1945 par Remo Giazotto et éditée en 1958 à partir du fragment d’une sonate perdue d’Albinoni. Le thème de cet adagio se retrouve néanmoins dans plusieurs œuvres musicales du XVIIIe siècle (Andante moderato du concerto en ré majeur pour alto de Carl Stamitz).


Archives pour la catégorie musique

Handel

Georg Friedrich Haendel
Description de cette image, également commentée ci-après

Haendel par Balthasar Denner (1727)

Données clés
Naissance 23 février 1685
Halle (Armoiries électeur Brandebourg.svg Marche de Brandebourg), Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Décès 14 avril 1759 (à 74 ans)
Londres, Drapeau du Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Activité principale Compositeur
Style Musique baroque
Lieux d’activité Allemagne, Italie, Angleterre
Années d’activité 1702-1758

Œuvres principales

modifier Consultez la documentation du modèle

Handel dans musique mqdefault

Handel – Sarabande

Title : George Frederic Handel , Sarabande Handel ‘s Sarabnande was played in the movie  » Barry Lyndon « 

Georg Friedrich Haendel ou Händel (George Frideric Handel en anglais) est un compositeur allemand, devenu sujet britannique, né le 23 février 1685 à Halle et mort le 14 avril 1759 à Londres.

Haendel personnifie souvent de nos jours l’apogée de la musique baroque aux côtés de Jean Sébastien Bach1,2. Né et formé en Saxe3, installé quelques mois à Hambourg avant un séjour initiatique et itinérant de trois ans en Italie, revenu brièvement à Hanovre avant de s’établir définitivement en Angleterre, il réalisa dans son œuvre une synthèse magistrale des traditions musicales de l’Allemagne, de l’Italie, de la France et de l’Angleterre4,5.

Virtuose hors pair à l’orgue et au clavecin, Haendel dut à quelques œuvres très connues notamment l’oratorio Le Messie, ses concertos pour orgue et concertos grossos, ses suites pour le clavecin, ses musiques de plein air (Water Music et Music for the Royal Fireworks) de conserver une notoriété active pendant tout le XIXe siècle, période d’oubli pour la plupart de ses contemporains. Cependant, pendant plus de trente-cinq ans, il se consacra pour l’essentiel à l’opéra en italien (plus de 40 partitions d’opera seria6), avant d’inventer et promouvoir l’oratorio en anglais dont il est un des maîtres incontestés7.

Son nom peut se trouver sous plusieurs graphies : en allemand, Händel peut aussi s’écrire Haendel (le « e » remplaçant l’umlaut, orthographe souvent préférée en français) et, après son installation en Angleterre, lui-même l’écrivait sans tréma : Handel, qui est la manière retenue par les anglophones, comme il l’écrivait lui-même8.

hommage a JEAN FERRAT

Peu importe ou j’irai après ma mort, car des deux côtés j’ai des amis qui m’attendent.

La mort n’est pas l’obscurité, c’est une lampe qui s’éteint car le jour se lève.

Toutes les choses de la vie qui ont existé une fois, tendent à se recréer.

salut l’Artiste.

chanson de G. BRASSENS : LE PORNOGRAPHE

 

GEORGES BRASSENS avait compris, il y a bien longtemps qu’il ferait recette en chantant des chansons grivoises, et en disant « …des pleines bouches de mots crus tout a fait incongrus .. » . IL s’en explique avec humour dans la chanson LE PORNOGRAPHE.

De nos jours, c’est exactement la même chose, il n’y a que le sexe qui fait recette surtout au cinéma. c’est pourtant bien. loin de valoir les chansons de Georges BRASSENS qui ont toujours une tournure rigolote et dénuée de perversité.

C’est un vrai morceau de choix, car il se permet, en plus, de se moquer gentiment de ceux qui l’écoutent.

commenter flus rss

pour ceux qui ont vingt ans -/- chanson de leo ferre : vingt ans – donner votre avis voter

Je ne suis pas sûre que la chanson ci-dessus vingt ans » de LEO FERRE est encore d’actualité surtout pour le passage :

- »Pour tout bagage on a sa gueule, qui cause des fois quand on est seul(e) c’est c’qu’on appelle la voix du d’dans, ça fait parfois un d’ces boucans, pas moyen de tourner l’bouton de cette radio on est marron, on passe à l’examen de minuit, et quand on pleure on dit qu’on rit. »-

c’est à voir…..

Veuillez donner votre avis en votant

commenter flux rss

pour le forum : la femme occidentale 2 chansons de G. Brassens

  audio:http://justa3.unblog.fr/files/2010/01/georgesbrassens10lespassantes.mp3]   

 

 

commenter : flux rss                                                      2)

lagoya recuerdos de l’Alhambra. – la musique adoucit les moeurs

]

[audio:http://justa3.unblog.fr/files/2010/02/alexandrelagoya03recuerdosdelaalhambra.mp3

musiques

 

M U S I Q U E S     (cliquer sur le titre des chansons)

musiques dans musique wma 03 romance for violin orchestran o2 in fmajor op50.wma   Ludwig Van Beethoven

wma dans musique 15 lesoiseauxdeguises.wma     poème de Louis Aragon

wma 18 quand on n’a que l’amour.wma    Jacques Brel

chanson de Yves Duteil (04) Apprendre

 jchanson de Yves Duteil (04) Apprendre dans musique mp3eanferrat05lestournesols.mp3mp3 dans societe jeanferrat14lapaixsurterre.mp3

=======================================================

wma 04apprendre.wma           cliquer sur le titre pour écouter la chanson

=======================================================

A propos de la religion + chanson de G.Brassens : MOURIR POUR DES IDEES

Dans n’importe quelle religion on préconise la bonté, la tolérance, les idées nobles, l’amour de son prochain etc…etc…Lorsque je lis dans la presse des articles sur la burqa, le voile islamique, l’excision, la circoncision, je ne vois pas du tout la marque d’une religion bien comprise : à mon avis, la religion est une manière de penser, et de préférence de penser bien de penser juste, et sans aucune pression de qui que ce soit. La religion n’est pas une arme à brandir contre d’autres religions, elle devrait pacifier les esprits, lénifier tous les êtres humains. Au lieu de cela que voyons-nous ? Des êtres qui se mortifient, qui s’entre-déchirent. Apparemment les professionnels de la religion ne font pas bien leur travail !  ils édictent des rites d’un autre temps qui font du mal à tout le monde. Il en résulte de la haine, de l’asservissement, de la douleur.

De grâce arrêtons tout cela ! ! DIEU VEUT LE BONHEUR DE CHACUN.  ECOUTEZ DIEU, PAS LES HOMMES.

commentaire

==================================================================

12

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service
| Voyance, Numérologie et Ast...