Journal bonnes nouvelles

me131.midme131.images.jpgmidCJe rêve d’un journal ou il n’y aurait que de bonnes nouvelles ! Nous serions moins stressés, et je crois que tous nos esprits réunis dans l’espoir de la bonne nouvelle, finiraient par faire pencher la balance du bon côté. En plus, quelle belle PUB en perspective, je crois que beaucoup de lecteurs s’abonneraient à ce genre de journal, histoire de retrouver l’espoir.

Mais entendons-nous bien, il ne s’agirait pas d’inventer des sornettes, mais bien de trouver de réelles bonnes nouvelles. On doit bien en trouver quelques unes.!

Il n’y a pas que des politiques véreux, des délinquants, des meurtriers, des voleurs, des violeurs, des fraudeurs, des écervelés, des salariés qui se moquent de leur travail, des patrons qui n’on aucun sens de la justice et de l’humanité, des banquiers qui tous les jours inventent des pièges pour récupérer encore plus d’argent, des assurances qui vous assurent que lorsque tout va bien, des matchs de foot qui se terminent en pugilat, des sportifs  drogués.

 Non, il y a encore sans doute de belles choses, il faut les chercher, il faut savoir les débusquer, il faut surtout y croire avec ferveur. peut-être serons-nous plus heureux ?

La gloire, le pouvoir, l’argent abiment les têtes,A quoi sert d’avoir 3 maisons, 3 voitures, 3 bateaux (comme Cadet Roussel), on ne peut utiliser qu’une chose à la fois. Pourquoi épater la galerie, en exhibant des objets de luxe,? Par orgueil sans doute, mais toutes ces choses, dans l’ensemble ont été obtenus malhonnetement surtout quand on part de rien ; il faut marcher sur la tête des autres, il faut savoir les dénigrer,leur plonger la tête dans l’eau pour pouvoir émerger. Tout un travail de destruction à organiser: c’est ce qu’on appelle l’ambition, qui pour certains est une qualité. A partir de là comment parler d’égalité, comment parler de liberté, comment parler de fraternité ? Le contexte ne s’y prête pas.

 Evidemment quand on a un papa qui a tout emmagasiné pour vous, c’est plus facile : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire (Pierre Corneille).

commenter : flux RSS

 


Un commentaire

  1. sandrasbz dit :

    Moi je rêve d’un monde où il n’y aurait que de bonnes nouvelles… C’est vrai que notre société est portée à l’excès. On se montre, on consomme, on gaspille…Pour améliorer les choses, il n’y a pas de remède miracle, mais voilà la solution que j’ai trouvée. Au quotidien, sourire, faire de son mieux, agir en son âme et conscience, même lorsque c’est inconfortable. Ce n’est pas grand-chose, mais ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières non ?
    Bonne journée à toi !
    A bientôt,

    Sandra

Répondre

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service
| Voyance, Numérologie et Ast...